Skip to main content

Vie et mémoires du vieux Granville

Pourquoi cette association ?

Il nous a semblé nécessaire de créer cette association afin que le patrimoine granvillais soit mieux respecté, mieux restauré et que l’évolution par ailleurs indispensable de la ville le prenne en compte, s’appuie sur lui et ne le fasse pas disparaître.

Il faut que la vie reprenne autour de ce patrimoine qui est un des plus riches de la région et qui, malheureusement, n’a pas la reconnaissance qu’il mérite.

Le patrimoine sans la vie n’est plus rien, la vie sans le patrimoine et ses mémoires est une vie sans racines et un arbre sans ses racines dépérit et meurt.

Le Vieux Granville ce sont tous les quartiers où s’est faite l’histoire de Granville :
La Haute-Ville, le Roc, le Port, la rue du Port, la rue des Juifs, la Tranchée, le Cours Jonville, le quartier Saint-Paul, le Calvaire, le quartier Saint-Nicolas,

Hacqueville, le quartier maritime des Iles Chausey, etc....

Monument Parvis St Paul

Encore une décision de Baudry sur le patrimoine granvillais.

"Même la crise sanitaire n'empêche pas Mme Baudry de continuer le sabordage du patrimoine granvillais. Elle désire déplacer le monument aux morts de 1870 situé sur le parvis St Paul. Pour quoi faire ? Un nouveau projet immobilier ? Vendre le parvis St Paul avec l'église ? Décidément le grand monopoly granvillais est son jeu favori !"

LA HORIE

Ci-joint l'article des Vieilles Maisons Françaises, association patrimoniale nationale, qui soutient le combat de VMVG pour la défense du domaine de la Horie.
N'hésitez pas à le faire circuler.
Le conseil d'administration de Vie et Mémoires du Vieux Granville

                                     

Granville ne s’embarrasse pas avec le patrimoine !

ParALIÉNOR HARZO

Date de publication :20/03/2020

À Granville (Manche), ce qui reste du domaine de la Horie risque d’être sacrifié, au profit d’un projet immobilier ne respectant absolument pas l’âme de ce site historique. Les responsables ? Le propriétaire, une association peu soucieuse d’honorer les conditions attachées au legs dont elle a bénéficié, et des élus qui font fi de l’histoire et du patrimoine.

Le manoir de la Horie fut construit entre la fin du XVIIIe et le début du XIXe

Le sort réservé à ce domaine, avec la complicité de la Ville, est révoltant. Démolition de toutes les dépendances, abattage d’un grand nombre d’arbres – le parc était pourtant un espace boisé classé (EBC), mais la révision du plan local d’urbanisme (PLU) en 2017, voté par le conseil municipal, a défini un nouveau périmètre, diminué bien sûr. La Ville mène sa politique patrimoniale plus que discutable en dépit de l’avis défavorable de la commission départementale de la nature, des paysages et des sites (CDNPS), qui s’est prononcée à l’unanimité contre l’abattage des arbres centenaires du parc.

Plusieurs permis de construire ont été délivrés et d’autres sont encore à l’étude, le site de la Horie faisant l’objet d’une Orientation d’aménagement et de programmation (OAP) qui prévoit la construction de nouveaux logements pour accueillir de nouveaux habitants sans étalement urbain. Le démantèlement du domaine a bel et bien commencé… La démolition de la maison de maître ne semble pas programmée pour l’instant mais elle serait absorbée par un ensemble de constructions.

Si nous avons récemment mis à l’honneur « ces maires qui portent le patrimoine en écharpe », Madame le maire de Granville, Dominique Baudry, n’en fait certainement pas partie. Au contraire, ce qui se passe dans l’ancienne cité corsaire, nous rappelle à quel point ces élus qui résistent aux pressions et préservent leur patrimoine se font rares.

Plus rien n’arrêtera la machine sauf une procédure de classement d’urgence.

Catherine De Vos

Plusieurs associations locales, à la tête desquelles Vie et mémoires du vieux Granville, fondée en 2006 par Catherine De Vos, multiplient les démarches contre ce projet : interventions auprès du maire, recours contre la modification du PLU et contre les permis de construire attribués, demande de protection auprès de la Drac… malheureusement sans succès. Alors existe-il encore une solution pour éviter l’imminent massacre du domaine de la Horie ?

Selon Catherine De Vos, « plus rien n’arrêtera la machine sauf une procédure de classement d’urgence, ce qui permettrait une réflexion sur une nouvelle destination pour ce domaine ». En effet, lorsque la conservation d’un bien immeuble est menacé, le ministre de la Culture peut prendre une décision d’instance de classement. Une telle décision place le bien sous le régime du classement pendant 12 mois, laissant aux services de l’État et aux commissions consultatives le temps d’examiner l’opportunité d’une décision de protection définitive. Mais il faudra plus que la mobilisation d’associations locales pour parvenir à un tel dénouement…

Débat Public

La Horie photo PC

"La Horie - Ils persistent et signent. La Maire, les promoteurs et
l'architecte sont heureux de vous présenter une partie de leur projet
sur le domaine de la Horie. Ils ont choisi le pire : démolition de
toutes les dépendances, abattage d'un grand nombre d'arbres sans oser,
pour le moment, toucher aux arbres centenaires.  Granvillais, vous qui
aimez votre patrimoine vous savez ce qui vous reste à faire dans une
dizaine de jours : voter utile pour arrêter le massacre de la Horie !"


SAINT PAUL

 

Depuis le début de cette mandature, la municipalité n'aura eu de cesse de vendre à tout prix le patrimoine des Granvillais. Saint Paul, cette église mal aimée de certains mais reconnue de tous pour sa présence incontournable dans le paysage  de la ville aura subi, avec les élus actuels, tous les outrages.

Le dernier épisode relaté dans la presse provoque un certain nombre de questions. L'agence Besse, chargée par la mairie de trouver un repreneur,  a-t-elle été informée ? Nous savons que non. Qui se cache derrière la fondation Bagnon ? Un artiste ?  Une secte ? Un groupe financier ? Des promoteurs immobiliers, partenaires favoris de la mairie ? Des relations ? Quel a été le rôle joué par les élus ? Bref, dans cette affaire, rien n'est réconfortant et un avenir bien sombre est réservé à ce bâtiment. Car rien ne prouve que l'église sera remise en état et qu'elle restera dans le patrimoine granvillais. Le projet n'a rien de compatible avec l'histoire de Granville. Par contre le nom de « From Bubble » dont il a été affublé, convient parfaitement bien à la politique d'enfumage pratiquée par nos élus.....

Droit de réponse LA HORIE

 

Suite à votre article concernant le devenir du domaine de la Horie, Vie et Mémoires du Vieux Granville, les Amis de l' Anse de Hérel et Granville et Pays de Granville Environnement souhaitent faire une mise au point.

 

Malgré les contacts que nous avons eus avec les promoteurs qui ont déposé un premier permis de construire, ceux-ci se sont bien gardés de nous le présenter. Nous avons dû aller le chercher en mairie. Nous avons très vite constaté que celui-ci était rempli de multiples manquements au code de l'urbanisme, de l'environnement et même au PLU de la ville. C'est pourquoi nous avons déposé en mairie un recours contre le permis attribué. N'ayant toujours pas de réponse nous réservons la suite que nous donnerons.

 

C'est bel et bien le démantèlement du domaine de la Horie qui est entamé, largement facilité par le changement de zonage de la parcelle par le PLU 2017 voté par le conseil municipal. Depuis le début de leur mandat, les élus de la majorité n'ont eu de cesse de laisser dégrader le patrimoine, les espaces boisés qu'ils soient classés ou non et les lieux de mémoire des Granvillais.

 

 

Lettre ouverte à Madame le Maire

Granville et Pays de Granville Environnement

et les association du Pays Granvillais réunies

pour la protection de I'environnement

               et du territoire
                                                                         

                                                                                               Granville, le 10 aout 2019                          

                                   A Madame le Maire de Granville Cours Jonville 50400 Granville

 

Objet : Granville 2030

 

Madame le Maire,

 

Selon votre courrier en date du 30 juillet dernier cosigné de votre adjoint chargé de l'urbanisme, vous informez les granvillais que le plan guide d'aménagement du centre-ville à l'horizon 2020-2030 a été validé.

Nous contestons cette affirmation et nous vous posons les questions suivantes : - Par qui ou par quelle assemblée le projet a-t-il été validé puisque vous ne l'avez pas soumis à l’approbation des participants lors de Ia réunion du 1er juillet ?

- A-t-il été soumis à l'approbation du conseil municipal ?

- Ce projet a-t-il pris en compte les conséquences du réchauffement climatique, la protection des espaces naturels et de manière générale la protection de l’environnement?

- Quel est le coût estimé de ce projet ?

- Quel budget et quels financements prévoyez-vous d'y consacrer ?

- Quelle est la planification de sa réalisation ?

Vous remerciant de nous apporter les réponses aux questions que nous nous posons, recevez Madame le Maire I'expression de nos respectueuses salutations.

 

                                                     Pour les associations signataires

 

Alain HIRSCHAUER, Président de Granville et Pays de Granville Environnement
Signataires:

Granville et Pays de Granville Environnement

Agissons pour le climat GTM

Association des Amis de I'Anse de Hérel

Association de Défense de la Vallée du Lude

Association pour la promotion des Ports de Granville

Ecologie Normande

Un Avenir Avec les Saint Pairais

Vie et Mémoire du Vieux Granville.


Gaud de Ravenel

« Conférence du 19 juillet 2019 à la Médiathèque de 16 h à 18 h. »

En 2011, "l'année des Outre-Mer", le musée d'Art et d'Histoire avait 
présenté une exposition consacrée à la vie de deux officiers de marine, 
Siméon Ravenel et Gaud Louis de Ravenel. La conférence donnée par 
Monsieur Lesguillier nous rappellera ces granvillais quelque peu 
oubliés, leurs vies et leurs aventures. Un livre sera proposé et 
dédicacé à la fin de la conférence."

Les Amis du Musée de la Mer

 

"Après une mise en sommeil de l'association des Amis du Musée de la Mer depuis 1995, plusieurs anciens membres ont décidé de relancer l'activité de l'association en raison de la fermeture du musée d'Art et d'Histoire, du grand risque de non utilisation des fonds de ce musée et du devenir du Logis du Roi. Rappelons que le projet du Musée de la Mer consistait à mettre en valeur le côté maritime du musée du Vieux Granville ainsi que son éclatement en plusieurs lieux dont la Halle au Blé, le bâtiment du canot de Sauvetage, la valorisation des petits bâtiments classés Monuments Historiques (les corps de garde, le four à boulets, les latrines), la cale de radoub, etc..... Nous sommes à l'heure actuelle à des années lumières de ce projet ambitieux. Tous nos vœux accompagnent la renaissance de cette association." VMVG

Saint-Paul

Saint Paul, une église inscrite dans le cœur des Granvillais et dans notre paysage

 Plus de 60 années pour bâtir l'église Saint-Paul aux lignes pures, aux perspectives majestueuses et qui, bien qu'inachevée et désacralisée, reste une figure indissociable du paysage granvillais.

 Madame Baudry vient de lui asséner un coup majeur en la proposant à une agence immobilière comme le ferait un particulier pour un banal objet en le proposant sur e.bay.

 L'église Saint Paul paye l'absence totale de projet de nos élus.

 Quelle honte, quel irrespect, quel mépris pour les granvillais, leur mémoire, leurs racines. Nous n'apprécions guère la façon dont cette équipe municipale et son maire, depuis leur arrivée, piétine l'histoire d'une ville qu'elle n'aime pas.

 

Vie et Mémoires du Vieux Granville

Chanoine PINEL

"Où Mme le maire va-t-elle déplacer la dépouille du chanoine Pinel ?

Louis Charles Pierre Pinel est un personnage marquant de la ville de Coutances et du département de la Manche. Ce fut un homme de prière, lettré et amateur d'art mais aussi orateur dont la parole fut appréciée en de nombreuses églises de France. Traçons rapidement sa vie : prêtre à Coigny, aumônier de l'abbaye de Montebourg, missionnaire diocésain à Notre Dame de Vire, chapelain du Bon Sauveur de St Lô, curé de Saint Pair, curé de Saint Paul de Granville, chanoine titulaire en 1949, directeur diocésain de la reconstruction, chanoine d'honneur d'Evreux, oblat de St Benoît, chevalier de la Légion d'honneur, officier de l'Instruction publique, chevalier des Arts et des Lettres, lauréat de l'Académie Française, vice-président de la société d'Archéologie de la Manche, conservateur du château de Thorigny, inspecteur départemental de l'association normande, décédé le 15 mai 1972 et inhumé dans l'église Saint Paul le 19 mai 1972. Afin de réaliser la vente sous forme de bail emphytéotique Mme le maire et son équipe vont devoir exhumer sa dépouille mais pour la mettre où ? Dans un ossuaire ?"

Projet OBERON-Projet portuaire

 Projet portuaire concocté par la Municipalité et le Département

Voici le nouveau projet portuaire de la ville de Granville. Il est tout sauf portuaire, il oublie les pêcheurs, il détruit le fret, il vide la ville de son casino, de son cinéma, de ses commerces et il oublie les vents d’ouest. Quand le département a refusé de laisser la gestion des ports à la Région, nous ne savions pas pourquoi. Désormais nous savons : « le Département est un promoteur immobilier que le développement des activités portuaires laisse totalement indifférent. »                                                               

Pétition

A l'aide du lien ci joint merci de soutenir la pétition en ligne initiée par l'APPG qui demande l'abandon du projet immobilier du Conseil Départemental et de la municipalité granvillaise sur les terre-pleins du port.

https://www.change.org/p/refusons-le-projet-immobilier-sur-les-ports-de-granville

Merci de votre soutien et de bien vouloir transmettre largement aux personnes qui seraient susceptible de partager.

Le CIAP et le Logis du Roy

Dans l'article de la Manche Libre du 21 avril 2018 Madame Deniau, adjointe à la culture et au droit des femmes, annonce que le Logis du Roy pourrait devenir un CIAP (Centre d'interprétation de l'architecture et du patrimoine).

 

Une collectivité ne s'engage à créer un CIAP que dans le cadre d'une convention « Ville et/ou Paysd'Art et d'Histoire » avec le ministèrede la culture et de la communication, or la démarche de demande de label de la ville de Granville suivie de la demande d'élargissement aux  quatre communes du Pays de l'Estran (Granville, St Pair, Jullouville et Carolles) est depuis longtemps au point mort.

 

D'autre part,  le musée d'Art et d'Histoire est toujours, à notre connaissance, musée de France et  la ville, dans ce contexte, a comme engagement, parmi d'autres, d'enrichir les collections et les rendreaccessibles au public. On ne peut accueillir dans un lieu de stockage aussi organisé soit-il, les visiteurs d' expositions telles que nous en avons connues pendant des années à la Halle au Blé. A cet égard Granville est bien loin de ses obligations.

 

 

Inauguration du Square Marland

Une inauguration très discrète........................

La Horie

"La Horie, une destruction annoncée

 

Vie et Mémoires du Vieux Granville avait rencontré Mme Baudry et M.Blanchet, maire et maire adjoint à l'urbanisme de Granville, ainsi que l’association St Yves, légataire et donc propriétaire du domaine de la Horie.

Nous avons vite compris quelles étaient leurs motivations :

L’association St Yves voulait recevoir un maximum d'argent et la ville souhaitait permettre de construire à tout prix pour toucher plus de taxes locales. Ils étaient faits pour s’entendre. La municipalité actuelle, fidèle à elle-même dans sa politique patrimoniale : la vente ou l'abandon, va offrir le permis de construire, fait sur mesure, au propriétaire et à son investisseur. Tout cela en dépit de l'avis défavorable des Services d'Etat, dans ce cas précis, la Commission Départementale de la Nature des Paysages et des Sites, qui s'est prononcé à l'unanimité contre l'abattage de ces arbres centenaires formant l'espace boisé classé du domaine.

Madame de Lomas, petite fille de l'Amiral d'Empire Jacques Epron de la Horie, aurait beaucoup apprécié que son legs et ses conditions attachées soient trahis sans vergogne moins de cent ans après ! Les mensonges, les approximations, les interprétations, les combines, l'irrespect du patrimoine et des racines de la Ville pèsent de plus en plus lourd sur le présent et l'avenir de la commune et de ses habitants. Il est grand temps que ce climat aux relents d’affairisme s'arrête ! Quelle image détestable pour notre ville !

 Vie et Mémoires du Vieux Granville ainsi que d'autres associations espèrent enrayer ce projet y compris en cas d'urgence : abattage des arbres de l'espace boisé classé qui en aucun cas ne seront remplacés ! "

Musée du Vieux Granville

Musée d'Art et d'Histoire de la ville de Granville ou la grande illusion !

Premier acte

  • On trouve de la vrillette dans les locaux de la Grand' Porte alors on ferme pour travaux.
  • Sans doute poussé par la DRAC (Direction Régionale des Affaires Culturelles), on décide de faire le récolement (4 % en 3 ans) et de faire de la Halle au Blé un lieu de stockage pour les collections. ADIEU le lieu d'exposition.

Deuxième acte

  • On découvre un Courbet alors que trois tableaux de Courbet avaient été légués par la famille Boisnard Grandmaison à la fin du XIXè et étaient inventoriés dans les collections du musée.
  • On fait le check-up du tableau.
  • On vérifie que l'œuvre est bien du peintre.
  • On crie au miracle.
  • On l'expose « en majesté » au musée Richard Anacréon.
  • On fait des visites commentées.

 Troisième acte

  • On fait partir le tableau au musée Gustave Courbet à Ornans pour un an.
  • La toile devrait prendre le chemin du retour vers Granville fin 2018. N'en doutons pas nous serons informés car les communiqués seront nombreux et largement repris par la presse.
  • Pendant ce temps on vide la Grand' Porte qui conservait toujours une partie des collections.
  • On envisage un emprunt pour l'aménagement de la Halle au Blé.
  • Estimation du coût de l'opération : 80 000 euros, désamiantage, 20 000 euros, « diagnostic ».
  • Durant ce temps (plus de trois ans de mandat), pas la moindre réflexion sur le devenir du musée, pas l'ombre d'un éventuel projet culturel pour la ville, pas le moindre début de travaux, qu'un semblant d'action par le biais de la communication sur un tableau ….

L'équipe municipale actuelle, pour laquelle seul le musée Dior a un intérêt, n'aura donné pendant sa mandature que l’illusion de faire de la culture.

Sauvons Saint-Paul

Alerte !

"Elément incontournable du paysage urbain granvillais, l'église St Paul est un repère que l'on arrive par la terre ou par la mer. Elle est omniprésente sur la ville. Symbole du patrimoine religieux du XIXème siècle, elle offre du haut de son parvis un des plus beaux points de vue de la ville.
Notre crainte est une cession par la ville à un privé qui pourrait amener une dérive immobilière... L'église St Paul n'est pas une case d'un jeu de Monopoly, même désaffectée elle reste et restera sacrée dans le cœur des Granvillais."

Une terrasse de trop...

Depuis l'avènement de la municipalité actuelle le constat de méconnaissance de la richesse du patrimoine de la ville ne fait que se confirmer.

Le dernier exemple est la réalisation d'un logement avec sa terrasse privée dans le site inscrit du Roc et de la Haute Ville, en adossement de la caserne Gênes-Champagne (résidence Vauban), inscrite à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques, dans les abords de monuments historiques, en zone rouge du PPRN (risques naturels) et en parfaite co-visibilité avec le lieu le plus protégé et le plus emblématique de la ville de Granville.

 C'est pourquoi l'association Vie et Mémoires du Vieux Granville et Monsieur Marc Verdier, ancien maire de la ville, viennent d'envoyer à la mairie un recours gracieux contre son arrêté qui permet cette construction en complète infraction aux textes de protection du patrimoine et à de nombreuses réglementations d'urbanisme.

 Vu l'importance des contraventions ainsi commises nous avons par ailleurs saisi le Directeur Régional des Affaires Culturelles  de ce dossier.